Main menu

Dispositifs d'accueil des MIE

France terre d’asile intervient en direction des mineurs isolés étrangers depuis 1999, avec l’ouverture du Centre d’accueil pour mineurs isolés demandeurs d’asile à Boissy-Saint-Léger.

Depuis lors, cette action s’est sensiblement développée et professionnalisée, avec la création de plusieurs autres dispositifs, dix-neuf actuellement, et d’une direction thématique, la Direction de la protection des mineurs isolés étrangers (DPMIE), dont les compétences et les effectifs se sont progressivement élargis.

Aujourd’hui, les activités de l’association envers ce public vont de la maraude à la prise en charge pérenne en vue de l’accompagnement vers l’autonomie, en passant par la mise à l’abri, l’évaluation sociale et l’accueil provisoire.

De l’urgence à l’accès à une mesure de protection de l’enfance.

France terre d’asile mène dans le Pas-de-Calais des missions de repérage des mineurs isolés étrangers par le biais de maraudes. Une mise à l’abri d’urgence est également prévue pour les jeunes en errance. Nos actions en ce sens ont pour objectif de permettre aux jeunes un accès à leurs droits à travers une information sur les possibilités qui pourraient leur être offertes en France mais également d’apporter un peu de sécurisation et de marquer une pause dans le parcours migratoire de jeunes qui cherchent à rejoindre d’autres pays.

L’association réalise également une mission d’évaluation de la minorité et de l’isolement des jeunes primo-arrivants dans quatre départements (Calvados, Pas-de-Calais, Somme et Val-de-Marne), au sein de permanences chargées de leur évaluation sociale, conformément au cadre fixé par la loi du 14 mars 2016, de l’arrêté du 20 novembre 2019 relatif aux modalités d’évaluation des jeunes isolés étrangers et au Guide des bonnes pratiques publié en décembre 2019. Au sein de nos structures d’évaluation, des entretiens sont menés avec les jeunes en prenant en compte leur vulnérabilité et leur besoin de protection.

Spécificité parisienne, nous accompagnons des jeunes isolés étrangers au sein de trois structures d’hébergement provisoire dans l’attente d’une décision de justice définitive et/ou des résultats d’investigations complémentaires. Leur statut administratif reste précaire, et l’incertitude de leur prise en charge ou non par l’Aide sociale à l’enfance nécessite de gérer cette attente difficile pour les jeunes

La prise en charge dans le cadre d’une mesure de protection de l’enfance et l’accompagnement vers l’autonomie.

France terre d’asile accompagne des mineurs isolés étrangers au sein de structures de prise en charge pérenne, dans le cadre d’une mesure de protection de l’enfance et d’un accompagnement vers l’autonomie. Nous proposons un socle commun de prestations à tous les jeunes : chaque jeune a accès au sein de nos dispositifs à :

1
Un accueil sécurisant
2
La construction d’un projet personnalisé à travers le soutien éducatif
3
Un accompagnement administratif et juridique.
4
La formation.
5
La santé
6
Un travail fondé sur la préparation à l’autonomie

Le suivi extérieur des jeunes majeurs.

France terre d’asile accompagne également des jeunes en suivi extérieur après leur majorité, afin de poursuivre leur accompagnement vers l’autonomie. Ils bénéficient ainsi d’un accompagnement juridique, administratif et social de la part de nos établissements, si nécessaire jusqu'à leurs 21 ans, dans le cadre de contrats jeunes majeurs signés avec l'Aide sociale à l'enfance.