fbpx
Main menu

Accueil et protection de réfugiés Irakiens en Allemagne

Arrivée de réfugiés irakiens en Allemagne 



Les journaux reviennent sur l’arrivée le 19 mars en Allemagne de 122 réfugiés
irakiens, les premiers accueillis par le pays dans le cadre d’une action humanitaire. 


Ils sont arrivés de Syrie, où ils s'étaient réfugiés depuis plusieurs années pour fuir les violences en Irak. En tout l'Allemagne veut accueillir 2500 Irakiens, en majorité des chrétiens et membres d'autres minorités persécutées dans leur pays.

Une nouvelle patrie pour les chrétiens d'Irak, lit-on en Une de Die Welt, qui publie une photo des premiers réfugiés irakiens accueillis par l'Allemagne, à leur arrivée à l'aéroport de Hanovre. Si les Allemands, eux aussi majoritairement chrétiens, ouvrent leur bras aux chrétiens persécutés en Irak, écrit le journal, alors d'une certaine façon ils donnent raison aux forces radicales qui voudraient débarrasser le pays de tous les chrétiens. Et bien entendu, il serait préférable qu'il y ait véritablement un avenir pour les chrétiens chaldéens dans la région, où s'inscrit leur histoire vieille de 2000 ans. Mais puisque c'est aujourd'hui une question de vie ou de mort, alors il est évident qu'un pays aux racines chrétiennes comme l'Allemagne devrait leur venir en aide, estime le journal.

La guerre menée par les Américains et les Britanniques n'est pas sans responsabilité dans les souffrances infligées aux minorités, remarque de son côté la Frankfurter Allgemeine Zeitung, mais l'Irak était déjà auparavant un pays où les droits de l'Homme étaient bafoués. Saddam Hussein et son parti Baath étaient imprévisibles dans la façon dont ils traitaient les minorités. La faveur du dirigeant variait selon l'occasion. L'Allemagne offre aujourd'hui une terre d'accueil à des réfugiés chrétiens, mais il faut aussi augmenter la pression sur les pays du Proche et Moyen-Orient pour qu'ils respectent les droits de l'Homme, poursuit la FAZ. Les persécuteurs ne doivent pas pouvoir compter sur le fait que l'Europe finira bien par accueillir les citoyens qu'ils jugent indésirables.

Etant donné l'ampleur du drame des réfugiés irakiens, l'accueil de 2500 personnes n'est qu'une goutte d'eau dans la mer, écrit pour sa part la Tageszeitung. En tout, deux millions et demi de personnes ont quitté l'Irak, la plupart se trouvent dans la Syrie et la Jordanie voisines. Pour le journal, le gouvernement allemand devrait aller plus loin et mettre en place un programme qui prévoit d'accueillir définitivement chaque année un contingent donné de réfugiés. Des pays comme les Etats-Unis, le Canada, la Suède, le Danemark et la Grande-Bretagne le font depuis longtemps. L'aide de l'Allemagne ne devrait pas s'arrêter aux chrétiens d'Irak.


Par Aude Gensbittel

DW-World.de
Le 20 mars 2009.

Lire l'article