fbpx
Main menu

Atteindre l'Europe par la mer

De plus en plus de migrants atteignent l'Europe par mer

04/11/2008 - Reuters

Le nombre de réfugiés et de migrants d'Afrique et du Proche-Orient qui atteignent l'Europe par la mer est en nette augmentation cette année, annonce le Haut Commissariat de l'Onu pour les Réfugiés (HCR).
Près de 30.000 "boat people" étaient arrivés sur les côtes italiennes à la fin octobre, contre 19.900 pour l'ensemble de 2007. De son côté, Malte a vu débarquer 2.600 personnes en provenance d'Afrique du Nord au cours des neuf premiers mois de 2008, contre 1.800 l'an dernier.
Le nombre des victimes de la traversée de la Méditerranée vers l'Italie ou Malte s'est aussi accru - 509 morts ou disparus à la fin octobre, contre 471 pour toute l'année 2007.
Les statistiques de la Grèce pour les sept premiers mois de l'année font apparaître un nombre proportionnellement plus élevé de migrants arrivés par bateau, 15.000 ayant atteint le continent ou les îles de janvier à juillet, contre 19.900 pour l'ensemble de 2007.
L'Espagne et son archipel des Canaries, dans l'Atlantique, ont vu 10.700 personnes arriver par mer de janvier à fin octobre, chiffre en hausse par rapport à la même période l'an dernier mais inférieur au total de 2007 (18.000).
"L'Afrique et le Proche-Orient représentent la plus grande partie des boat people qui arrivent en Europe du Sud", a déclaré William Spindler, porte-parole du HCR.
Parmi ceux qui tentent de gagner l'Europe par la mer figurent à la fois des migrants "économiques" en quête de revenus et des réfugiés politiques dont la vie serait en danger s'ils retournaient dans leurs pays d'origine, note l'agence.
Selon le HCR, un tiers environ des migrants qui arrivent par mer en Italie tendent à réclamer l'asile politique et près de la moitié de ces requérants sont reconnus comme réfugiés ou reçoivent une forme de protection.
A Malte, environ 80% des migrants arrivant par mer demandent l'asile et 60% obtiennent un statut de réfugié ou un autre type de protection. Seuls trois pour cent de ceux qui atteignent les côtes espagnoles en viennent à demander l'asile, indique le HCR.