fbpx
Main menu

cp/France terre d'asile récompensée par l'Unesco

Pierre HENRY, directeur général de France terre d’asile, a reçu des mains d’Irina BOKOVA, directrice générale de l’Unesco, le prix « mention d’honneur » UNESCO/Bilbao pour la promotion d’une culture des droits de l’homme, le 10 décembre 2010 à Bilbao.

Cette récompense, obtenue sur recommandation unanime du Jury international du prix, constitue une reconnaissance de la lutte menée par France terre d’asile pour le respect, par tous les pays, des obligations internationales visant à garantir la protection des droits de tous les migrants et des membres de leurs familles, ainsi qu’un plaidoyer pour une vision des migrations plus juste et plus équitable.

 cover-prix-unesco-s

Cette mention salue également les activités communes de France terre d’asile et de la Fédération internationale Musique Espérance, et plus particulièrement le projet « Musique, un pont entre ici et là », porté en commun avec Miguel Angel Estrella, en faveur du développement d’une culture des droits de l’homme, à travers la promotion de la solidarité, de la confiance mutuelle, du respect pour la dignité humaine et la diversité culturelle, au moyen de l’éducation et du puissant langage de la culture pour forger la paix et la justice.

Le prix UNESCO/Bilbao a été instauré en 2008, remplaçant et élargissant ainsi le prix UNESCO de l’éducation aux droits de l’homme, créé en 1978. Il vise à récompenser des organisations ou des particuliers ayant apporté une contribution significative à la cause des droits de l’homme par le biais de l’éducation et de la recherche. Il vise également à accroître la sensibilisation aux droits de l’homme, en particulier chez les décideurs et le grand public.

Parmi les lauréats, on compte notamment l’intellectuel et défenseur des droits de l’homme Stéphane Hessel, l’ancien président tchèque Václav Havel, l’institut arabe des droits de l’homme (Tunisie), le centre pour les droits de l’homme de l’Université de Pretoria (Afrique du Sud).

Cette année, c’est Asma Jahangir, juriste et avocate auprès de la Cour suprême du Pakistan, fervente défenseuse des droits de l’homme dans son pays, qui a reçu le prix UNESCO/Bilbao. Ses combats pour les droits des minorités religieuses, des femmes et des enfants ; pour la liberté de religion et de conviction ; pour l’élimination des causes profondes de l’intolérance et de la discrimination, ont ainsi été reconnus et salués à leur juste titre.

Paris, cp France terre d'asile, le 13/12/2010