fbpx
Main menu

Durcissement significatif de la politique d'asile autrichienne

« Plus sûr » sans réfugiés

Vienne ne veut plus traiter les dossiers des demandeurs d'asile de l'ex-Yougoslavie.


La ministre autrichienne de l'Intérieur, Maria Fekter, veut faire de son pays "l'Etat le plus sûr du monde". Souvent pointés du doigt comme responsables de petite délinquance, les demandeurs d'asile originaires d'ex-Yougoslavie sont donc priés de rentrer chez eux, et ce à compter du 1er juillet. Vienne n'étudiera plus leurs dossiers et les renverra systématiquement dans leurs pays d'origine.

L'Express, le 30/06/2009