fbpx
Main menu

Lutte contre le trafic et l'exploitation des enfants

Table ronde : Football - la protection des mineurs étrangers, quelles solutions ?

"Culture Foot solidaire lance une charte contre le trafic et l'exploitation des enfants dans le football".


Paris, le 25 mai 2009 - L’association Culture Foot Solidaire, qui lutte contre le trafic et l’exploitation des enfants dans le football, organise une table ronde sur le thème : « Football : la protection des mineurs étrangers - quelles solutions ? » au siège de la fédération française de football (FFF) le mardi 9 juin 2009, à 14h, avec le soutien du « think tank » européen Sport et Citoyenneté et de l’association France terre d’asile.


La protection des mineurs est plus que jamais d’actualité. En juillet 2007, le Livre blanc adopté par la commission européenne constatait que « l’exploitation de jeunes joueurs est encore d’actualité », le problème le plus grave concernant les « enfants qui ne sont pas sélectionnés pour une compétition et sont abandonnés dans un pays étranger, ce qui les met souvent dans une situation d’irrégularité favorisant encore leur exploitation ». L’Union européenne condamnait ainsi un phénomène « inacceptable au regard des valeurs fondamentales reconnues par l’Union et ses États membres » et « contraire aux valeurs du sport ».

Le Parlement européen rappelle dans son rapport sur l’avenir du football professionnel en Europe voté en mars 2007 que cette problématique constitue l’un des fléaux du football moderne. En novembre 2008, devant les ministres des sports européens réunis à Biarritz, le Président de l’UEFA, Michel Platini, déclarait qu’ « Il y a aujourd’hui dans le monde et en un trafic d’enfants. Je ne mâche pas mes mots parce que la situation est grave... ».

Depuis le 24 octobre 2008, la FIFA travaille à de nouvelles mesures pour mieux encadrer le recrutement des mineurs au niveau international. Comment seront-elles mise en oeuvre ?

Sur le terrain depuis 10 ans, l’association Culture Foot Solidaire est devenue un acteur reconnu de la lutte contre le trafic des enfants dans le football. Elle assure une mission d’information et de sensibilisation des jeunes, des clubs, des instances du football et des pouvoirs publics et prône les bonnes pratiques en matière de recrutement et d’accueil des jeunes joueurs étrangers.

Aujourd’hui elle veut fédérer les instances du football et les institutions publiques autour de son programme « Protect the dream » (Protège le rêve) qui a pour but l’accompagnement des jeunes étrangers dans les clubs européens.

L’association lance également sa charte du football solidaire, qui engage les signataires à respecter les bonnes pratiques en matière de recrutement et d’accueil des jeunes étrangers.

Des personnalités des mondes politique, médiatique, sportif, scientifique, associatif sont attendues à la FFF, notamment :

Jean-Luc Bennahmias, député européen ; Jérôme Champagne, directeur des relations internationales de la FIFA ; Sabine Foucher, secrétariat d’État chargé des Sports, adjointe au chef de bureau des fédérations unisport et du sport professionnel ; Philippe Diallo, directeur général de l’UCPF ; Patrick Wincke, conseiller technique national (CTN) en charge des actions citoyennes et sociales à la FFF ; Ludovic Debru, chef de projet (DTN) ; Loïc Ravenel, co-directeur de l’observatoire du football professionnel ; Patrick Mignon, sociologue ; Pierre Henry, directeur général de France Terre d’Aasile et Ibrahim Ba, ancien footballeur international français (sous réserve).

Des organisations caritatives internationales seront également représentées, à l’instar de l’ONG Football for good (Canada).

Le Président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes, inaugurera les débats aux côtés de Pierre Louvel, Président de l’Union des clubs professionnels de football (UCPF) et Claude Mbvoumin, Président de l’association.

La table ronde sera animée par Vincent Chaudel, Vice-Président de l’association Sport et Citoyenneté. Elle est ouverte à la presse et au public (réservation obligatoire, contacter Kris Cheung au + 33 6 84 31 75 76).

Communiqué de Culture Foot Solidaire