fbpx
Main menu

L'échec des politiques d'immigration

Sandrine Mazetier, membre du groupe socialiste, radical, citoyen et divers de gauche a défendu à l'Assemblée Nationale une motion de rejet préalable concernant le projet de loi sur l'immigration. Son discours met en évidence une série de paradoxes et de contradictions dans les politiques d'immigration théorisées et construites depuis 2002 par Nicolas Sarkozy,  à l'époque ministre de l’Intérieur, ensuite candidat aux élections présidentielles et enfin président de la République.

Motion de rejet préalable

"Monsieur le rapporteur, monsieur le ministre, chers collègues, je défendrai devant vous cette motion de rejet préalable en mettant en évidence une série de paradoxes.

Nous sommes parvenus à la deuxième lecture d’un texte déposé sur le Bureau de l’Assemblée nationale il y a près d’un an. Depuis, tout a changé, sauf le texte.

Tout a changé, à commencer par le ministre
. En quatre mois, trois ministres différents sont intervenus. Le texte, son contenu, ses orientations restent identiques, mais nous avons eu d’abord M. Besson, ensuite M. Hortefeux, et désormais vous-même, monsieur Guéant. Cette instabilité ministérielle est en soi un aveu d’échec, parce qu’on ne change pas une équipe qui gagne.

Cela révèle l’échec de la politique menée. Vous êtes soit exagérément modeste, soit inutilement habile, monsieur le ministre, en vous référant uniquement à 2007, car il s’agit de l’échec de la politique menée depuis 2002, théorisée et construite par Nicolas Sarkozy, ministre de l’intérieur, candidat aux élections présidentielles et enfin Président, dont vous avez toujours été le plus proche collaborateur..."

Lire la suite de la motion