fbpx
Main menu

Statistique d'Eurostat : l'immigration baisse, l'émigration augmente

Résultat d'une étude d'Eurostat sur l'émigration et l'immigration en Europe

Résumé :

En 2008, le nombre d'immigrants des Etats membres de l'Union européenne (UE) représentait 3.8 millions. Cependant, celui des émigrants s'élevait environ à 2.3 millions (plus difficile à chiffrer que celui des immigrants). En comparaison avec l'année 2007, l'immigration dans les pays de l'UE a baissé de 6% et l'émigration augmenté de 13% en 2008.

Cette tendance à la baisse a commencé en 2008 et a continué en 2009. Les statistiques montent également une baisse similaire du nombre d'attribution des cartes de séjour professionnelles, ou obtenues pour raisons familiales des non citoyens européens.

L'échelle et les modèles d'immigration diffèrent entre les différents pays membres. En 2008, l'Espagne, l'Allemagne et le Royaume uni, sont ceux qui ont enregistré le plus grands nombre d'immigrés : 726 000, soit plus des 2/3 du total des immigrants en UE.

Il est important de souligner que les pourcentages d'immigration des pays de l'UE prennent en compte le retour des migrants dans leur pays. On s'aperçoit alors qu'en Pologne, Lituanie et Estonie, la part des nationaux représente respectivement 75%, 68% et 48% (les plus hauts chiffres de l'Union européenne). A l'inverse, en République tchèque, Espagne, Hongrie, Luxembourg, Italie, Slovaquie, ce pourcentage ne dépasse pas les 10%.

Le partage des non-nationaux parmi les immigrants de l'union européenne représentait 85% en 2008: 43% étaient citoyens des pays européens et 57% citoyens des pays hors UE. En 2008, l'UE a reçu environ 2 millions de migrants d'autres pays de l’UE. Les roumains étant classés premier.

Cliquez ici pour lire le rapport d'Eurostat, format pdf (en anglais)