fbpx
Main menu

Journée internationale des droits des femmes

Les femmes du DAHAR de Versailles prennent la pose

La 8 mars 2022, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le Dispositif d’Accueil d’Hébergement et d’Accompagnement des Réfugiés (DAHAR) de Versailles a organisé un projet pour valoriser des femmes de leur établissement. Pour ce faire, le DAHAR a fait appel à Nicholas Lawless, un photographe professionnel afin de réaliser des portraits de ces femmes. Découvrez ainsi les portraits de Amina, la famille Barry, Khadro, Yassameen, Sabah et sa fille Yasmine.

Amina et sa fille

Amina est érythréenne. Passionnée de mode, elle espère un jour en faire son métier et partager avec le monde son goût des belles choses. Pour l’instant, elle apprend le français et s’occupe de ses enfants Rahma et Imran.

(Nicholas Lawless)

La famille Barry

Diplômée d’un master en Economie et Gestion obtenu à l’université de Conakry, Aminatou Ahmed vit aujourd’hui à Trappes avec ses trois filles, qui l’ont rejoint grâce à la réunification familiale en juillet dernier. La fille ainée, Fatou est première de sa classe.

(c) Nicholas Lawless 

Khadro

Khadro, surnommée par tous «Mama », est arrivée de Somalie en octobre 2018. Dans son pays, Mama aimait le basketball et le cinéma. Son humour et sa forte personnalité l’ont rendue célèbre dans la ville de Trappes, où elle est connue de tout le monde.

(c) Nicholas Lawless 

Yassamen

Gérante de trois salons de coiffure avant son départ d’Afghanistan, Yassamen est arrivée en France en 2016 et aspire à trouver l’apaisement après un long parcours. 

(c) Nicholas Lawless 

Sabah et Yasmine

Sabah et Yasmine sont palestiniennes. Sabah a pris la décision de partir du Liban, où elle vivait depuis des années, pour que ses enfants soient en sécurité. Aujourd’hui, sa fille cadette, Yasmine, est en 4ème. Elle a rattrapé le retard qu’elle avait accumulé pendant leur exil, et s’est fait beaucoup d’amis à Elancourt. Elle aimerait devenir avocate.

Image

(c) Nicholas Lawless