fbpx
Main menu

Manche : aidez une personne réfugiée à s’intégrer en devenant son parrain

actu fr w1024

 

France Terre d'Asile vous propose de devenir parrain d'une personne réfugiée. Pour cette dernière, c'est un gage d'intégration. Pour le parrain, c'est une ouverture d'esprit.



Duos de demain. C’est le nom de l’opération lancée par France Terre d’Asile depuis 2015, à la suite de l’arrivée en grand nombre de personnes fuyant leurs pays.

Le principe est le suivant :

"Proposer aux personnes qui le désirent de parrainer une personne qui a le statut de réfugié", résume Violaine Gautier-Dalché.

La jeune femme est la responsable, au niveau national, de ce parrainage.

Elle s’est rendue récemment dans la Manche, pour lancer le programme, à Saint-Lô, en partenariat avec le Centre provisoire d’hébergement (CPH), ouvert il y a un an. Cette structure est complémentaire du Centre d’accueil des demandeurs d’asile (Cada).

"Nous hébergeons des personnes qui viennent d’obtenir leur statut de réfugiés, le temps qu’ils organisent leur vie en France", explique Audrey Lebroussois, directrice de l’établissement. Tandis que le Cada intervient en amont, pour les personnes qui attendent une réponse à leur demande d’asile.

 

Des bénéfices des deux côtés

Pour Violaine Gautier-Dalché, les bénéfices de Duos de demain sont évidents :

"Cela permet de faciliter l’intégration de la personne réfugiée. Pour le parrain, c’est l’occasion de s’ouvrir à une autre culture."

Voire de créer de véritables liens d’amitié. Depuis le début de l’opération, 351 duos se sont formés dont certains perdurent.

"Notre rôle est de provoquer la rencontre. Elle débouche parfois sur de vraies histoires amicales."

Audrey Lebroussois en est persuadée : « Nous aurons des volontaires. Nous avons reçu de nombreuses demandes de personnes qui souhaitaient s’engager auprès des personnes réfugiées. »


Mode d’emploi

Pour devenir parrain, il suffit de s’inscrire sur le site internet dédié. Et de s’engager à rencontrer, au moins une fois par mois, une personne réfugiée. Et ce, pendant une période comprise entre six mois et un an. Libre à chacun d’organiser à sa guise ces rencontres : autour du sport, de la cuisine, d’un événement musical ou culturel, etc.

"Pour les personnes réfugiées, au-delà de trouver un travail et un logement, le plus dur est souvent la création d’un lien social", analyse Violaine Gautier-Dalché.

D’où l’intérêt de Duos de demain. Un partenariat gagnant-gagnant.

Pratique.

Pour en savoir plus sur Duos de demain : 01 53 06 64 34 ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. retrouvez également toutes les infos sur le site internet de France Terre d’Asile.

 

Actu.fr, le 06/06/2019