fbpx
Main menu

Zoom sur... Le Programme d’autonomisation des régularisés de l’asile (Para) de Paris

Créé en 2007, le Programme d’autonomisation des régularisés de l’asile (Para) de Paris est un Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS). Sa mission est de favoriser l’inclusion sociale et l’intégration des titulaires d’un titre de séjour « vie privée et familiale » par l’accès aux droits, à l’emploi et au logement via la mise en place d’un accompagnement personnalisé à l’autonomie.

 

Terres dAsile041

 

Les bénéficiaires d’un titre de séjour « vie privée et familiale » sont des personnes qui ne bénéficient pas d’une protection internationale (statut de réfugié ou protection subsidiaire), mais dont la situation est tout de même régularisée, et qui sont bénéficiaires d’une carte de séjour d’une durée d’un an à 10 ans.

Ce titre peut être accordé aux parents d’enfants français, sous condition d’un certain temps de présence en France et d’une scolarisation des enfants d’une durée de 3 ans, de personnes ayant été victimes de la traite des êtres humains, ou encore de personnes en sortie de prostitution.

Avant d’être orientées par le SIAO 75 dans notre dispositif, ces personnes étaient le plus souvent logées en hôtels ou se trouvaient en situation de rue. Le Para prend également en charge quelques réfugiés.

Le Para gère 200 places d’hébergement en Île-de-France, dans des appartements partagés, et dans quelques maisons collectives. Y sont accueillies des familles, à savoir des couples avec enfants ou des familles monoparentales. Ce sont quelques 107 ménages, soit 326 personnes et 185 enfants, qui ont été accompagnés cette année. Actuellement, 66 ménages dont 21 couples, 35 familles monoparentales et 112 enfants sont pris en charge par le Para.

Les personnes accueillies sont de nationalités diverses, mais majoritairement originaires d’Afrique subsaharienne. Les pays représentés sont : l’Afghanistan, l’Arménie, le Bangladesh, le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, l’Erythrée, l’Ethiopie, la Gambie, la Géorgie, la Guinée, Haïti, Madagascar, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Nigéria, la République Dominicaine, le Sénégal, la Somalie, le Sri Lanka et le Tibet.

Au Para, huit conseillers d’insertion prennent en charge ces personnes depuis l’ouverture des droits jusqu’à l’autonomie. Le Para propose un accompagnement pour le logement, la gestion du budget et l’insertion professionnelle dont la durée est de 6 mois, renouvelable une fois. En moyenne, pour les personnes actuellement accompagnées, la prise en charge est de 10 mois. L’objectif est que les personnes aient ensuite accès à un logement autonome.

L’insertion par l’emploi est également une réussite, avec l’obtention de CDD ou de CDI pour 34 ménages sur 42 qui sont sortis du Para cette année. Parmi les résidents, certains ont été longtemps sans papiers et employés dans des métiers de service (femmes de ménage, aide à domicile). Certains résidents ont également des expériences antérieures ou ont fait des études dans leur pays d’origine, ce qui facilite l’insertion par l’emploi.

 

Retrouvez toutes les informations sur le Para ici