Main menu

Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d'êtres humains

La Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d'êtres humains a lieu, chaque année, à la date du 30 juillet. 

 

Capture

 

 

A l'occasion de cettte journée mondiale, nous publions le rapport du projet Recolteha, projet de Renforcement des Capacités des OSC pour mieux lutter contre la traite des êtres humains en Afrique.
Ce projet a été coordonné par France terre d'asile entre mars 2017 et mars 2020, avec l’appui de l’Union Européenne, en partenariat avec sa section tunisienne Terre d’Asile Tunisie, l’association SOS Exclusion en Côte d’Ivoire et l’association Donner pour Sauver au Sénégal. 

   Lire le rapport 

 

 

 

 

Qu’est-ce que la traite des êtres humains ?

 

La traite d'êtres humains consiste en l’attirement, le recrutement, le transport/transfert, le détournement, le rapatriement, l’hébergement ou l’accueil de personnes.
Pour cela, l'auteur utilise le recours à la force, la menace ou la contrainte, l’enlèvement, la fraude, la tromperie, l’abus d’autorité/d’une situation de vulnérabilité, par l’offre ou l’acceptation d’argent, avantages, dons ou promesses de dons.
Cela est fait dans le but d'obtenir le consentement d’une personne ayant autorité sur une autre aux fins d’exploitation.
On parle de traite des êtres humains, cue cette exploitation soit commise par l’auteur de ces faits ou en vue de mettre cette personne à la disposition d’un tiers.
Le but recherché est l’exploitation de la prostitution d’autrui/l’exploitation sexuelle, le travail forcé, l’esclavage, la servitude, la mendicité, le trafic d’organes.

 

Traite

 

Nos actions pour identifier les personnes victimes de traite et les accompagner

 => En Tunisie 

Au sein de ses permanences d’accueil sociales et juridiques ouvertes à tous les migrants dans le Grand Tunis et à Sfax, Terre d’Asile Tunisie identifie, signale et accompagne les potentielles victimes de traite des êtres humains parmi le public qui se présente à l’association, à travers une écoute, une information, une orientation et une assistance légale, en partenariat avec l’Instance nationale de lutte contre la traite et un réseau de partenaires associatifs et institutionnels.

Retrouvez une vidéo explicative sur le processus de traite des êtres humains en Tunisie : 

Entre mars 2017 et mars 2020, avec l’appui de l’Union Européenne, France terre d'asile, en partenariat avec sa section tunisienne Terre d’Asile Tunisie, l’association SOS Exclusion en Côte d’Ivoire et l’association Donner pour Sauver au Sénégal, a coordonné le projet Renforcement des Capacités des OSC pour mieux lutter contre la traite des êtres humains en Afrique.

Ce projet vise le renforcement des capacités des associations à prévenir et protéger les personnes et à sensibiliser les acteurs associatifs, les médias et la population à la question de traite des êtres humains.

En Tunisie, près de 400 victimes de traite, principalement des femmes originaires d’Afrique de l’Ouest victimes de servitude domestique, ont été détectées assistées durant le projet, en lien avec l’Instance Nationale de Lutte contre la Traite tunisienne.

 

=> En Europe 

Couverture french

De mars 2017 à mai 2019, France terre d’asile a pris part au projet « STEP » (Sustainable integration of Trafficked human beings through proactive identification and Enhanced Protection – Pour l’intégration durable des victimes de traite des êtres humains à travers une identification proactive et une protection renforcée).

Ce projet pour vocation le développement et la promotion d’une approche cohérente et harmonisée de l’identification, de la protection et de l’intégration des personnes victimes de traite des êtres humains en Europe. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir