Main menu

Le projet RECOLTEHA

France terre d'asile coordonnere un projet en Afrique du nord et Afrique subsaharienne. Ce dernier vise le renforcement des capacités des associations à prévenir et protéger les personnes et à sensibiliser les populations et acteurs associatifs à la question de traite des êtres humains.

 

L'ACTION DE FRANCE TERRE D'ASILE DANS LA LUTTE CONTRE LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINS

France terre d'asile est engagée depuis plusieurs années dans la lutte contre la traite des êtres humains. À ce titre, un premier projet d'aide aux victimes de traite a vu le jour à Calais en 2015. Dans un même temps, en Tunisie, une permanence juridique et sociale est venue seconder la Maison des migrations et du droit. Cette permanence de Terre d'asile Tunisie, s'est développée pour assister inconditionnellement tous les migrants présents sur le grand Tunis puis à Sfax et notamment plusieurs victimes de la traite des êtres humains.

Pays de départ ou de transit pendant plusieurs années, ce pays connait aujourd’hui une nouvelle vocation migratoire : celle d’un pays de destination au sein duquel des personnes désirent s’installer. Malheureusement, la société tunisienne n’est encore que peu sensible aux notions d’accueil et la procédure d'asile demeure uniquement attribuée au HCR. Une législation migratoire inadaptée au contexte actuel ainsi qu’une loi sur l’asile qui tarde à être votée depuis 2014 posent ainsi problème. Une loi sur la traite a par ailleurs été adoptée le 03 août 2016, mais elle est encore en attente d’application.

photo relcoteha

Les victimes de traite arrivent en nombre croissant et proviennent en grande partie d’Afrique subsaharienne avec en première ligne deux pays : la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Ces deux pays incarnent à la fois des terres de départ et sont ainsi la source de réseaux de traite des êtres humains où la société civile, peu sensibilisée sur ces questions n’a pas conscience de ce phénomène intensifiant ainsi la vulnérabilité des personnes.

C’est dans ce contexte que s’inscrit le projet intitulé Recolteha, mené par France terre d’asile, Terre d’asile Tunisie et deux autres partenaires associatifs au Sénégal et en Côte d'Ivoire. Ce projet vise le renforcement des capacités des ONGs pour mieux lutter contre la traite des êtres humains en Afrique.

Une vocation fondée sur plusieurs objectifs :

  • L’amélioration de la prévention et de la détection des potentielles victimes de traite des êtres humains au Sénégal et en Côte d’Ivoire.

    recolteha 2

  • La sensibilisation de la société civile au problème de la traite tout en renforçant les capacités et la stratégie de la société civile en matière d’assistance et de défense des droits des victimes.
  • Défendre les droits des victimes et alerter l’opinion publique est l’un des enjeux fondamentaux du projet car la traite est un phénomène croissant mais pourtant méconnu en Tunisie. 16% des étrangers suivis par la permanence juridique et sociale de Terre d’asile Tunisie ont été victimes de traite des êtres humains. Ces personnes ne sont que très peu protégées et bien souvent captives des réseaux dont elles sont les victimes.

 

Le projet Recolteha entend non seulement mieux assister les victimes et sensibiliser les populations et les institutions au risque de la traite mais permettre d’intensifier l’engagement de France terre d’asile dans l’assistance aux personnes victimes de la traite des êtres humains.