Main menu

cp/ Immigration, démographie : défis à l’horizon 2025 et...plus


Pour aller au-delà des approximations, 8 points sur l’immigration et la démographie :

•    En matière de prévisions démographiques, les nouvelles sont mauvaises pour l’Union Européenne : sa population ne devrait représenter que 5,4% de la population mondiale en 2050.

•    Avec l’accélération du vieillissement prévu à partir de 2040, 1 personne sur 8 devrait dépasser les 80 ans en 2060.

•    Un taux de fécondité bas, des jeunes moins nombreux à entrer sur le marché de l’emploi… Un constat qui conduit les États membres à relever le défi et à considérer l’immigration comme un moteur incontournable de la croissance démographique.

•    La croissance de la population européenne est aujourd’hui déjà portée pour près des deux tiers par le solde des migrations. La France et le Royaume-Uni se trouvent dans une situation différente avec une croissance démographique élevée, tirée en 2011 par le solde naturel.

•    La population d’Afrique subsaharienne, qui était de 180 millions en 1950, devrait atteindre 1,7 milliard en 2050. En un siècle, elle aura été multipliée par 10. Cette croissance démographique, qui est l’une des plus élevées et des plus rapides du monde, profite surtout aux villes. En 2050, 1 Africain sur 2 devrait être citadin et les villes du continent pourraient alors abriter près d’un quart de la population urbaine mondiale.

•    L’urbanisation est considérée comme un accélérateur de migrations. La ville, avec l’éducation qu’on y acquiert, les réseaux qu’on y tisse et l’argent qu’on y gagne, offre les moyens de dépasser la frontière, le plus souvent celle du pays voisin, dans l’espoir de mieux réussir ailleurs. Au début du XIXe siècle, 3% de la population mondiale était citadine. Aujourd’hui c’est 1 habitant sur 2 qui réside en ville. En Europe, en Amérique du Nord et en Amérique latine, plus de 70% de la population est urbaine. Elle est encore majoritairement rurale en Asie et Afrique, mais là aussi l’urbanisation galope.

•    L’Inde, le Pakistan, le Bangladesh, l’Afghanistan connaîtront une croissance vertigineuse de leur population. Les trois premiers représenteront à eux seuls un quart de la population de la planète.

•    Le regroupement familial, c’est-à-dire le droit pour un étranger en situation régulière de faire venir son conjoint ou sa conjointe et ses enfants mineurs, est très encadré en France (conditions de résidence, de ressources, de logement) et a concerné 13 362 personnes en 2012. Est-ce vraiment ce défi que veut relever le ministre de l’Intérieur?

Pierre Henry, directeur général de France terre d’asile.

cp/ France terre d'asile, le 20/08/2013