Main menu

Campagne internationale contre la détention des enfants étrangers

idc-header

France terre d'asile est aujourd'hui partenaire de la campagne internationale contre la détention des enfants étrangers, initiée par la Coalition internationale contre la détention. Découvrez 5 manières de s'informer et d'agir.

Cliquez ici pour découvrir le clip de la campagne

 

idc-campaign-logo

1. Communiqué de presse

Des associations lancent une campagne mondiale contre l’enfermement des enfants au cours de la session du Conseil des droits de l’homme des Nations unies

En France, comme dans de nombreux pays dans le monde, de plus en plus d’enfants, seuls ou accompagnés de leurs parents, font l’expérience de l’enfermement en application des politiques d’immigration. Cette pratique affecte sérieusement et durablement la santé mentale et le développement des enfants. Pourtant, en 2010, ce sont 356 enfants qui ont été placés avec leur famille dans un centre de rétention français.
Pour cette raison, France terre d’asile ainsi que l'Assfam soutiennent et participent à la campagne initiée par la Coalition internationale contre la détention (IDC), un réseau de plus de 250 organisations non gouvernementales dans le monde, pour mettre fin à la rétention des enfants.
A cette occasion, les associations présenteront un document intitulé « Enfance volée - Garantir les droits et la liberté des enfants victimes de la rétention à des fins migratoires » lors de la session du Conseil des droits de l’homme des Nations unies qui se tiendra le 21 mars à Genève. Ce document, réalisé à partir d’entretiens auprès de 80 enfants dans le monde, souligne les effets de l’enfermement sur le développement des enfants et présente des exemples d’alternatives qui permettent de régler les situations de manière humaine.

Par le biais de cette campagne, les organisations condamnent le développement de l’enfermement des enfants accompagnants ou isolés dans le monde en application des lois sur l’immigration et rappellent trois principes essentiels :

- Les enfants migrants sont avant tout des enfants, sans considération de leur situation administrative ;
- L’intérêt supérieur de l’enfant doit guider toute mesure prise à leur égard ;
- La liberté de l’enfant est un droit de l’homme fondamental.

Ces principes ont amené la Cour européenne des droits de l’homme à condamner la France le 19 janvier 2012 pour sa politique de placement systématique en rétention des familles avec enfants. Malgré cette condamnation et les décisions des tribunaux administratifs qui ont fait suite, les autorités françaises n’ont pris aucune mesure pour suspendre le placement en rétention des familles avec enfants. Par conséquent, nous demandons à la France d’instaurer, sans délai, un moratoire sur l’enfermement des familles et d’ouvrir au plus vite le dialogue avec les associations pour la mise en place d’alternatives à la rétention.

2. Carte de la détention d'enfants étrangers dans le monde

Retrouvez cette carte en cliquant ici

3. pétition : Speak up behind bars

idc-speakup

Participez à la vidéo pétition internationale, en enregistrant un témoignage de soutien d'un enfant. Comment faire ? Cliquez ici

Signez la pétition écrite en cliquant ici

                                

4. Suivez la campagne sur Facebook et sur Twitter 

5. Parlez-en autour de vous !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir