Main menu

Les webinaires du 50e anniversaire de France terre d'asile

A l'occasion des 50 ans de l'association, nous organisons tout au long de l'année 2021 une série de webinaires sur l'asile et les migrations.

Le concept d’asile est inscrit dans la Constitution française dès 1791 : « Le peuple français donne asile aux étrangers bannis de leur patrie pour la cause de la liberté et le refuse aux tyrans ». Au sortir de la Première Guerre mondiale, la communauté internationale commence à s’organiser pour accueillir et apporter une aide humanitaire aux victimes de déplacements forcés et les premières organisations sont créées. La Seconde guerre mondiale pose la question du sort des personnes déplacées à une échelle encore plus large, et cette problématique devient un enjeu de droit international et national. Le HCR est créé en 1950 et la Convention de Genève adoptée en 1951.

En France, le principe de droit d’asile est inscrit dans le préambule de la Constitution de 1946, qui fait partie du bloc de constitutionnalité : « Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d'asile sur les territoires de la République ». En 1952 est créé un système national d’examen des demandes d’asile, dont l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) est l’organe administratif et la Commission de recours des réfugiés (CRR), devenue Cour nationale du droit d’asile (CNDA) en 2017, juge les recours suite à un rejet de l’OFPRA. C’est ensuite à partir de 1970, époque de la création de France terre d’asile, que s’institutionnalise véritablement la politique d’asile française avec la mise en place du dispositif national d’accueil afin de prendre en charge l’afflux de réfugiés de l’ex-Indochine et du Chili.

Comment le droit d’asile tel que nous le connaissons aujourd’hui est-il né, s’est-il développé et a-t-il été appliqué au niveau international, européen et français ?

Webinaires passés

Webinaire inaugural : "L'évolution des flux migratoires ces 50 dernières années en France et en Europe"

Jeudi 4 mars 2021 de 9h à 10h sur Zoom.

Invitée : Catherine Wihtol de Wenden, Directrice de recherche émérite au CNRS et spécialiste des questions migratoires.

France terre d’asile a été créée en 1971, et a d’abord participé à l’accueil de personnes fuyant les dictatures d’Amérique du Sud, puis les régimes autoritaires d’Asie du Sud-Est. Dans les années 1980 et 1990, les flux migratoires augmentent et se diversifient. Le début du XXIe siècle a quant à lui été marqué par une augmentation importante du nombre de demandeurs d’asile et réfugiés en France et dans le monde, et l’émergence du concept de « flux mixtes ».

Si le nombre de réfugiés dans le monde a doublé en moins de dix ans, en Europe, la guerre en Syrie a marqué un tournant avec l’exode de millions de Syriens vers la Turquie, principalement et dans une moindre mesure vers l’Union européenne à partir de 2015. La France n’a été que peu touchée par ce que les politiques et médias ont appelé la « crise des migrants » mais le nombre de demandeurs d’asile a tout de même fortement augmenté depuis les dix dernières années. Cinq ans plus tard, la pandémie de coronavirus a entraîné la fermeture des frontières à travers le monde et a impacté les mouvements de personnes à l’échelle mondiale.

Quelles ont été et quelles sont les origines et les destinations des flux migratoires vers la France depuis 1971 ? D’où viennent les personnes réfugiées aujourd’hui en France et en Europe ? Comment se caractérisent les flux migratoires aujourd’hui ? Quelle a été leur évolution dans le monde depuis 50 ans ?

Webinaire inaugural - Replay