fbpx
Main menu

Les corridors universitaires : des voies sûres et légales favorisant l’accès des réfugiés au supérieur

Les corridors universitaires des voies sûres et légales favorisant l’accès des réfugiés au supérieur

 

Article issu de la Lettre de l'asile et de l'intégration n°97 - L'accès à l'enseignement supérieur pour les personnes réfugiées

 

Alors qu’au niveau mondial l’accès des réfugiés à l’enseignement supérieur reste très limité, certaines initiatives visent à l’améliorer. C’est le cas des corridors universitaires, des voies d’accès sûres et légales qui donnent aux réfugiés l’opportunité de venir étudier en Europe.

Dans une recommandation publiée le 23 septembre 2020, la Commission européenne encourageait ses États membres à développer des voies de migration légales et sûres, afin que les personnes en besoin de protection puissent arriver en toute sécurité dans l’Union européenne14. Parmi ces voies d’accès légales, celles liées à l’éducation, comme les corridors universitaires, représentent des voies complémentaires à la réinstallation en ce qu’ils permettent à des personnes bénéficiant déjà du statut de réfugié dans un pays tiers de poursuivre leurs études dans un pays européen. En Europe, c’est le projet UNICORE (University Corridors for Refugees) qui, en 2019, a mis en place l’un des premiers corridors15, permettant ainsi à des réfugiés résidant d’abord en Éthiopie puis depuis 2022 au Cameroun, au Niger et au Nigeria, de poursuivre leurs études en Italie dans une des plus de 30 universités partenaires. Une fois sélectionnés (sur la base du mérite académique et de la motivation), les bénéficiaires du programme obtiennent un soutien à la fois administratif, pour leurdemande de visa  d’études, et financier, via l’attribution de bourses. Le programme est notamment soutenu par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), qui joue un rôle de coordination entre les différents partenaires et facilite la diffusion du projet auprès des communautés de réfugiés. Au total, 69 participants ont été accueillis en Italie depuis le lancement d’UNICORE. 

Image

© UNHCR/Alessandro Penso

Des programmes similaires existent en Allemagne et au Portugal, mais aussi en France, l’université de Clermont Auvergne (UCA) a créé un premier corridor enseptembre 202116. Une fois de plus, ce projet multi-acteurs est le fruit d’une collaboration entre une université (l’UCA) et le HCR, agissant de concert avec l’association Forum réfugiés-Cosi. Tout comme pour UNICORE, l’accompagnement se déroule à la fois en amont dans le pays de premier accueil (pour identifier les bénéficiaires du projet et les aider administrativement et financièrement), et en France, où les étudiants sont accompagnés dès leur arrivée puis tout au long de leur parcours. 

Si le projet pilote n’a pour l’instant accueilli que deux étudiants, le HCR souhaite désormais étendre cette initiative. C’est pourquoi des discussions ont été menées en parallèle avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) afin d’élaborer un corridor d’envergure nationale, appelé UNIV’R (Université pour les Réfugiés). S’appuyant sur un protocole d’accord signé entre les deux parties en février 2021 dans le but de développer des voies légales éducatives, ce nouveau projet doit permettre à des réfugiés, principalement francophones, de faire leur Master en France. Selon les projections du HCR, il pourrait ainsi bénéficier à 50 réfugiés sur deux ans : 20 à la rentrée universitaire 2022 et 30 de plus à la rentrée 2023. Toutefois, un écueil demeure les bénéficiaires arrivent sur le territoire sous le statut temporaire d’étudiants et non de réfugiés, ce qui soulève l’enjeu de leur droit au séjour à l’issue de leurs études, situation pouvant les contraindre à devoir instruire une nouvelle demande d’asile à l’issue incertaine. Les corridors universitaires des voies sûres et légales favorisant l’accès des réfugiés au supérieur. Alors qu’au niveau mondial l’accès des réfugiés à l’enseignement supérieur reste très limité, certaines initiatives visent à l’améliorer. C’est le cas des corridors universitaires, des voies d’accès sûres et légales qui donnent aux réfugiés l’opportunité de venir étudier en Europe.

 

Pour lire l'intégralité de la Lettre de l'asile et de l'intégration n°97 - L'accès à l'enseignement supérieur pour les personnes réfugiées, cliquez ici

 

14 - COMMISSION EUROPÉENNE, « Recommandation (UE) 2020/1364 de la Commission du 23 septembre 2020 sur les voies légales d’accès à une protection dans l’UE : promouvoir la réinstallation, l’admission humanitaire et d’autres voies complémentaires »,23 septembre 2020.
15 - HCR, présentation du projet « Unicore ».
16 - UCA FONDATION, présentation du projet « Corridor universitaire »