fbpx
Main menu

Un site d'accès aux droits destiné aux travailleurs étrangers

fnath

La FNATH, association des accidentés de la vie, vient de lancer un site Internet destiné à faciliter l'accès aux droits des travailleurs d'origine étrangère.

Démunis pour faire respecter leurs droits

"De nombreux accidents du travail résultent directement d’une maîtrise insuffisante de la langue française par des travailleurs d’origine étrangère, d’autant plus qu’ils peuvent exercer des métiers pénibles (métiers du bâtiment, de la voirie, du nettoyage,…)", argumente la FNATH.
"Dès qu’ils sont confrontés à un accident ou une maladie, ces travailleurs se retrouvent démunis pour faire respecter leurs droits et souvent isolés".

Toucher à un public plus large

Si la FNATH accueille des travailleurs d'origine étrangère au sein de certains de ses "groupements" locaux où des bénévoles sont capables de traduire les informations délivrées, l'association a souhaité, à travers ce site réalisé avec le soutien du ministère de la Justice, "s'adresser à un public plus large".

Les informations proposées sont traduites en sept langues différentes (albanais, anglais, arabe, italien, turc, portugais et russe) et bientôt dix (sont attendues les traductions en chinois, roumain et polonais).

Cinq rubriques

Les rubriques, présentées de façon synthétique, sont organisées autour de cinq thèmes :


• l'accès à la justice : présentation des maisons de la justice et du droit ;
• les droits en cas d'accident du travail : document à demander à l'employeur, déclaration auprès de la CPAM ;
• les droits en cas de maladie d'origine professionnelle : comment la faire reconnaître, ce que l'on peut percevoir en cas de séquelles ;
• les droits en cas d'accident ou de maladie non liés au travail : quels volets de l'arrêt de travail remettre à la sécurité sociale et à l'employeur ou à Pole Emploi en cas de chômage, l'obligation de rester à son domicile à certaines heures... ;
• les droits des femmes enceintes : information de l'employeur, interdiction de ce dernier de procéder à un licenciement pendant la grossesse ou le congé de maternité, et obligation de retrouver un travail de niveau et de rémunération équivalents à son retour. 

Le site est disponible à partir du site de la FNATH, rubrique "Vos droits", ou en accès direct.